Faciliter le travail des opérateurs et réduire les risques d’accidents dans les ateliers est une priorité aujourd’hui. Pour aider les entreprises dans cette démarche et les conseiller au mieux, il est essentiel de connaître le lieu d’installation dans l’atelier et son utilisation.

En effet, l’entreprise peut en avoir besoin pour l’atelier ou pour la pose sur chantier ou les deux à la fois.
Plusieurs solutions sont donc possibles : Les palonniers, pinces et balancelles peuvent être soit fixés par un crochet sur un pont roulant, soit sur une potence.

Les palonniers à ventouses

Les palonniers électriques : à partir de 2 ventouses, ils peuvent être manuels et/ou motorisés. En effet, ils peuvent avoir seulement la rotation manuelle, la rotation et le basculement manuels et/ou motorisés. Ces modèles sont les plus courants car ils sont à la fois pour l’atelier et pour la pose. Ils peuvent même être équipés de batterie pour les rendre parfaitement autonomes et peuvent supporter des charges importantes (1.440 kg avec un 16 ventouses)
Les palonniers pneumatiques : ces palonniers avec alimentation uniquement pneumatique sont destinés à être utilisés uniquement dans les ateliers, certains d’entre eux sont même conseillés pour travailler sur certain type de machine. Ils peuvent porter jusqu’à maximum 360 kg

Les pinces de manutention

Elles sont étudiées pour porter une feuille de verre à la fois. Plusieurs modèles existent selon les épaisseurs de verre que vous travaillez (3-12 ; 3-25 ; 20-40 ; et même 4-50 mm) du moment qu’elle reste dans la capacité maxi de 1.000 kg.

Les balancelles

On les utilise pour effectuer le déplacement de paquets de feuilles de verre. Existe pour transporter le DLF et le PLF. En général, on décharge les camions avec pour ranger directement dans les classeurs appropriés

Les manipulateurs auto-équilibrés

Ces appareils à mouvement pneumatiques sont soit fixés au sol (scellement béton) soit sur platine métalliques. Sur cette platine est fixé une colonne sur laquelle est placé le manipulateur avec les mouvements et les dimensions du bras pré-déterminé puis les ventouses au bout pour prendre le vitrage.

Les potences

elles peuvent être sur colonne ou posés en drapeau. Comme le manipulateur, les potences à colonne sont soit fixées au sol par scellement soit fixées sur une plateforme métallique pour le contrepoids ; ou dans le cas de la fixation en drapeau, sur un pilier existant avec ceinture de renforcement en option. Il est nécessaire d’y ajouter un palan pour effectuer le mouvement de va-et-vient du palonnier le long du bras dont la longueur doit être définie. Les commandes du palan peuvent être inclues dans la télécommande du palonnier pour faciliter le travail des opérateurs.

Les navettes de manutention

elles peuvent être terrestres ou aériennes et fonctionnent sur rail pour alimenter les tables de découpe et les magasins de manière automatique. Elles peuvent également faire la gestion du magasin et des chutes

Les classeurs

il existe différents modèles de classeurs, à fonctionnement semi-automatique ou automatique pour feuille DLF et / ou PLF double DLF.