La transformation du verre plat

Le verre est un matériau qui se transforme par la chaleur,
on peut donc distinguer plusieurs implantations pour réaliser ces transformations :

La trempe

est un procédé brutal de variation thermique du verre qui rend celui-ci plus solide et qui permet de le défragmenter en cas de casse. Très utilisé dans les bâtiments à fréquentation du public, pour des questions de sécurité, le verre trempé est également de plus en plus utilisé dans l’ameublement. Il existe plusieurs dimensions de four de trempe, à définir selon l’activité souhaitée. Un scanner peut également être mis en place pour détecter les défauts des vitrages. Il est aussi possible de passer les verres ensuite au HST « Heat Soak Test », traitement thermique secondaire pour éliminer les verres qui pourraient présenter des risques de ruptures spontanés (haute sécurité)

Le fusing

est un procédé de réchauffement du verre qui permet de le déformer sur un moule afin de faire par exemple des vasques, des verres bombés pour la douche, les pare-brises…

La production de verre feuilleté

est un procédé d’assemblement de 2 verres ou plus, en faisant fondre légèrement un film thermoplastique ; certains d’entre eux ayant des propriétés d’isolation ou de protection UV (Eva, PVB, …). On peut utiliser un four avec des poches en silicone avec pompe à air pour effectuer le vide d’air entre les verres et le film ou un autoclave (voir ci-dessous) selon la productivité.

L’autoclave

est une chambre hyper-bars capable de contrôler la pression, la température et le vide d’air de façon à polymériser les films plastiques entre deux feuilles de verre (ou plus) pour obtenir un verre feuilleté de très bonne qualité.